L'interview de Nicolas Bouvier : "On ne va pas à l'école pour mourir, mais pour s'instruire "

L'interview de Nicolas Bouvier :

Nicolas Bouvier, auteur de l'ouvrage " La loi du silence" sur le harcèlement scolaire répond à quelques questions pour bestseller-consulting.com. Il a confié la promotion de son livre à Best Seller Consulting.

 

Qui êtes-vous, Nicolas Bouvier ?

Je m'appelle Nicolas Bouvier, j'ai 25 ans. Je suis un écrivain et conférencier engagé contre le harcèlement scolaire.

 

Quel est le thème central de votre livre ?

Le thème central du livre est l'école du futur, en 2020, vue par un jeune enseignant qui vient d'obtenir son diplôme à l'ESPE (Ecole supérieure du professorat et de l'enseignement) et qui commence sa carrière dans son ancien lycée, où il a été quelques années plus tôt victime de harcèlement et de cyberharcèlement. Il est question de l'école, mais pas seulement. C'est aussi une vision sur le monde de l'édition en 2020, sur le métier d'auteur ainsi que sur la société elle-même. Le livre a été retouché après les attentats de Paris, car j'ai perdu un de mes lecteurs au Bataclan. Ce livre a donc une saveur particulière.

 

Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?

"On ne va pas à l'école pour mourir, mais pour s'instruire."

 

Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?

En guise de musique, ce serait "College boy" d'Indochine qui a été la musique qui m'a inspiré durant l'écriture du livre.

 

Qu’aimeriez-vous partager avec les lecteurs en particulier ?

J'aimerais partager avec les lecteurs une certaine vision de l'avenir. 2020, c'est dans quatre ans, donc presque demain. A travers l'éducation, la littérature et la société, c'est aussi un moyen de faire un constat ensemble du monde tel qu'il est aujourd'hui et de l'imaginer ensemble pour l'avenir. Il y a une dimension politique sans qu'il n'y ait de parti pris.

 

Si vous deviez faire passer un seul message au travers de votre livre, quel serait-il ?

J'aimerais qu'à travers mon livre, on retienne le message suivant : l'école peut changer favorablement, mais il faut que les tabous soient levés et que nous ayons le courage d'agir pour qu'elle retrouve sa superbe. Rien n'est fatalité, tout peut être amélioré.

 

Si vous deviez définir votre livre en 2 mots aux lecteurs, que diriez-vous ?

En deux mots : un livre "explosif" et "un coup de gueule contre les institutions"

 

 

Nicolas Bouvier

La loi du silence

Editions SudArènes

 

Laisser un commentaire
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris