Zahwa Djennad nous livre les secrets de Tabou paru récemment en librairie !

Zahwa Djennad vient de faire paraître " Tabou" (Editions du Panthéon) et nous livre ici de ce roman sans tabou.

 

 

Zahwa, quels sont vos premiers souvenirs d’écriture ?
Mes premiers souvenirs d'écriture remontent aux rédactions que nous faisions à l'école. C'était un moment que j'appréciais particulièrement en cours de français, un très bon exercice pour développer l'imaginaire des enfants et aussi un moyen de déceler les bonnes pattes en écriture. À cette époque, j'avais une professeur de français qui, après la lecture, d'une de mes rédactions avait dit à ma mère, Zahwa sera probablement écrivain un jour. Elle avait raison.

Quand avez-vous commencé à travailler sur ce livre ?
L'envie d'écrire était en moi depuis longtemps et me démangeait, mais je savais que je ne voulais pas écrire sur un sujet banal, alors j'ai cherché, et j'ai trouvé l'histoire de ce jeune garçon Yaniss. Elle s'est écrite toute seule où presque. J'ai travaillé sur ce texte pendant six mois. Et le plus dur fut de trouver un éditeur.

Qu’est-ce qui vous a paru le plus difficile à appréhender pour publier ce livre ?
L'éditer bien sur, c'est un parcours du combattant, mais le plus difficile a été d'aborder un sujet qui ne me concernait pas personnellement, l'homosexualité et le fait que le personnage parle à la première personne. Cela m'a donné parfois le sentiment d'une schizophrénie  mais j'ai adoré cet exercice, car j'aime les défis. Ce fut un beau challenge lancé à moi-même par moi-même (rires).

Comment avez-vous choisi le titre ?
Le titre est venu spontanément, avant d'écrire le livre, car j savais que le personnage se confierait tout au long du texte.

Si vous deviez le présenter succinctement à vos lecteurs, que leur diriez-vous ?
Que c'est un livre qui a, pour toile de fond, la banlieue, qu'il évoque également l'ambiguïté sexuelle d'un jeune garçon. C'est un livre qui parle d'homosexualité, mais également d'échec social. Mais c'est je crois une belle leçon d'humanisme.

Si ce livre devait faire passer un seul message, quel serait-il ?
La tolérance sans aucun doute ! Au sens le plus large possible.


 

Aujourd’hui, quels conseils donneriez-vous aux auteurs qui souhaitent publier comme vous leurs livres comme vous aujourd’hui ?
Ne surtout jamais se laisser imposer le choix des autres pour son propre parcours, décidez par vous même de ce que voulez faire de votre vie, quitte à passer pour un incompris, car vous croiserez beaucoup de pessimistes. Je crois que l'on a fait de la morosité un art de vivre, à notre époque. Alors Indignez-vous, pour vos projets aussi fous soient-ils.


Pour finir, pourquoi avoir choisi Best Seller Consulting pour défendre votre livre dans la presse ?
Un bon encadrement, une expérience du service de presse et le sens du professionnalisme.

Pour finir, quel est votre livre de chevet ?
En ce moment, je lis "la vérité sur l'affaire Harry Quebert", ce livre m'a fortement été conseillé par un ami. c'est un thriller passionnant et en même temps une parabole de la société américaine actuelle.

 

> Zahwa Djennad " Tabou, confessions d'un jeune de banlieue " - éditions du Pantheon -  14,60 €

 

( La promotion de l'ouvrage de Zahwa Djennad est assurée par Best Seller Consulting.com - plus de détails ici )
 

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris