Médecin en soins palliatifs, Françoise Liminana fait paraître un roman sur la vie de fin - interview et décryptage d'un sujet majeur de société

Alternativement médecin, comédienne, auteur- compositeur-interprète, après avoir écrit et interprété quatre spectacles de théâtre musical, Françoise Liminana exerce à nouveau comme médecin en soins palliatifs et signe là son premier roman.

 

Quels sont vos premiers souvenirs d’écriture ?
Des lettres d'amour à mon amoureux, puis à mes fils que j'ai eu avec cet amoureux à qui j'écris toujours .
Ecrire très tôt le matin dans le calme, quand il fait encore nuit, et que tout le monde dort, puis entendre petit à petit la ville s'éveiller . La satisfaction d' écrire très vite un texte court, précis qui appuie là où il faut. La chanson en est un exemple parfait et j'en écris avec beaucoup de plaisir.
  
Quand avez-vous commencé à travailler sur ce livre ?
En 2012,  le personnage d' Emile Mille me trottait dans la tête,  avec ce thème de la fin de vie.  Alors Emile est née avec sa singularité, et même si c'est bien sûr difficile pour lui de mourir, il conserve sa fantaisie jusqu'au bout, et finit par nous embarquer dans sa fusée .Puis au fil du temps  dix autres personnages sont nés, tous  "fantaisiste-dramatique",  et bien vivants jusqu'au bout. Fin 2013 après avoir fini de tisser des liens entre tous , ce roman familial a vu le jour.

Qu’est-ce qui vous a paru le plus difficile à appréhender pour publier ce livre ? 

Qui aller bien pouvoir s'y intéresser et l'aimer au point de le publier ? À qui le confier ? Et ensuite ce livre allait-il m'échapper ?  Et puis savoir affronter les critiques ?

Comment avez-vous choisi le titre ?

Avec l'idée que ce livre sur la fin de vie ne soit pas une tragédie. Dans le livre la phrase suivante revient dans la bouche de chacun des personnages :  "Jusqu'à devenir un tout petit point noir dans le ciel" J'ai repris seulement : "Jusqu'à devenir …"  de façon à donner au final à chacun des personnages, la liberté de choisir son devenir.
     
Si vous deviez le présenter succinctement à vos lecteurs, que leur diriez-vous ?
C'est un roman plutôt optimiste sur la fin de vie, où onze turbulents personnages nous font vivre la leur.
Sans concession ils prennent la parole, et osent porter un regard sur les soignants et le monde qui les entoure. Avec beaucoup d' humour et de sensibilité, ils brassent ceux qui vont rester, en les faisant passer du rire aux larmes .

Si ce livre devait faire passer un seul message, quel serait-il ?
Finir en beauté, c'est possible, pour chacun d'entre nous . Il faut y croire.
     
Aujourd’hui, quels conseils donneriez-vous aux auteurs qui souhaitent publier comme vous leur livre comme vous ?

Il faut y croire aussi, mais au préalable retravailler son texte inlassablement, et "le lire " à ses proches pour se confronter. Puis osez et envoyez des exemplaires de votre manuscrit à des éditeurs, en ayant au préalable fait une sélection des plus appropriés . Ne pas se décourager.

Pourquoi avoir choisi Best Seller Consulting pour défendre votre livre dans la presse ?
Parce que c'est un métier de défendre un livre dans la presse, que c'est celui de Best Seller Consulting  et surtout pas celui de l'auteur qui doit s'attacher à le défendre autrement

Pour finir, avez-vous un livre de chevet actuellement que vous pourriez conseiller à nos auteurs ?
C'est en fait un livre qui ne quitte jamais mon chevet, mais est souvent, caché par de nouveaux livres en cours de lecture. FrIl s'agit de "Éloge de la faiblesse" d'Alexandre Jollien"

 

Françoise Liminana - "Jusqu'à devenir"

Editions Le Bateau Ivre - 14 euros

 

Le site officiel de Françoise Liminana

 

 

Françoise Liminana a souscrit à une campagne de presse nationale auprès de Best Seller Consulting pour défendre son roman auprès de la presse et des médias. Plus d'informations ici !

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris