Alexis de Vanssay en interview pour son nouveau roman : " Il faut ciseler son texte jusqu’à entendre une musique qui en émane qui plaise parfaitemen "

Alexis de Vanssay :

"Il faut ciseler son texte jusqu’à entendre une musique qui en émane qui nous plaise parfaitement "

 

 

À l'occasion de son nouveau roman, Alexis de Vanssay a pris le temps de répondre à nos questions et nous donner les clés de son nouvel ouvrage "Sclérose".


Quels sont vos premiers souvenirs d’écriture ?
Je crois toujours avoir aimé écrire, d’abord au sens premier du terme, c’est à dire aimé la calligraphie, faire glisser mon stylo sur un bloc-notes ou sur un cahier à spirale. J’ai toujours trouvé ce geste très sensuel et, aussi, d’une certaine manière, sacré. D’ailleurs, lorsque je vais au Musée des Lettres et des Manuscrits, à Paris, je suis à chaque fois fasciné par les manuscrits et lettres qui y sont exposés. Pour ce qui concerne mes premiers souvenirs d’écriture en elle même, je crois que je pourrai les situer au moment de mes classes de première et terminale, lorsque j’ai éprouvé un immense plaisir à faire quelques dissertations, mais ces instants furent trop peu nombreux. Après quoi mon désir d’écrire a connu une longue période de sommeil.  

Quand avez-vous commencé à travailler sur ce livre ?
Début 2014.


Qu’est-ce qui vous a paru le plus difficile à appréhender pour publier ce livre ?
Trouver un éditeur - et trouver le meilleur possible.



Comment avez-vous choisi le titre ?
J’avais ce titre en tête avant même d’attaquer la rédaction du livre. Je  voulais un terme qui signifie l’enlisement, la décadence, le malaise, la dépression, mais qui ne soit pas couramment utilisé et galvaudé comme ce dernier. « Sclérose », ça m’allait bien : c’est le nom d’une maladie grave et au deuxième degré, c’est l’enlisement, la mort lente, l’apocalypse qui vient… 

Si vous deviez le présenter succinctement à vos lecteurs, que leur diriez-vous ?
C’est un recueil de cinq textes ; trois sont des nouvelles de fiction et les deux autres sont des textes plus personnels que j’appelle « libres ». Je dirai que ce sont des variations sur un seul thème.

Si ce livre devait faire passer un seul message, quel serait-il ?
Malaise dans la civilisation.

Aujourd’hui, quels conseils donneriez-vous aux auteurs qui souhaitent publier leurs livres comme vous ?
Je leur conseillerai - humblement - de travailler et re-travailler encore leurs manuscrits avant de l’envoyer à des maisons d’éditions. Je pense qu’on doit ciseler son texte jusqu’à entendre une musique qui en émane qui nous plaise parfaitement.

Pour finir, pourquoi avoir choisi Best Seller Consulting pour défendre votre livre dans la presse ?
Pour laisser le soin à des professionnels reconnus de la promotion littéraire de faire la publicité de mon livre dans la presse.

Pour finir, quel est votre livre de chevet ?
Inch’Allah – Journal Intime Tome III  de Marc Edouard Nabe

 

 

Alexis de Vanssay

Sclérose

Mon petit Editeur

 

 

> Alexis de Vanssay a choisi de confier la promotion de son livre à BEST SELLER CONSULTING. Plus d'informations en cliquant ici
 

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris